Divers

4 Verdi: la ferme biodynamique d'Alessandra


Alessandra Taiano a commencé à s'intéresser à l'agriculture en 2004, sa formation s'est déroulée avec trois ans de séminaires et de tests pratiques à l'agence AgriBioPiemonte. En plus de la culture biodynamique, elle travaille comme jardinière dans un château privé, où elle a la possibilité d'expérimenter la même méthode naturelle également en jardinage ornemental, avec des résultats surprenants.

En juillet 2015, il a acheté une petite ferme appelée 4 Verdi, le numéro quatre a une signification forte: il y a en fait 4 éléments (feu, terre, air et eau), les éthers (forces qui forment et façonnent la vie) et les saisons. La couleur verte est dans le lien avec la nature, toujours pleine de vie à chaque instant.

La ferme d'Alessandra est située dans la forêt du territoire de Monteorsello, un territoire équilibré loin de la culture intensive. Il y a des bois et des haies, de la faune, un petit lac: dans ce lieu l'idée est de développer un véritable organisme agricole, cohérent avec la vision holistique de la biodynamie. Les champs ne sont que d'un hectare et demi, mais il y a de l'eau sans chlore de l'aqueduc, de l'air non contaminé par la circulation urbaine et une atmosphère également exempte de champs électromagnétiques.

Au cours de la première année, Alessandra s'est consacrée au soin du sol, à le revitaliser en restaurant les micro-organismes utiles. L'humus pour ce faire a été obtenu avec un tas biodynamique de 300 quintaux de fermentation contrôlée, qui a ensuite été enterré.

Les premières récoltes étaient des légumes: pommes de terre, haricots verts, haricots, pois, barbe de frère, oignons, ail, betteraves et surtout citrouilles, un fruit très cher à Alessandra qui possède plusieurs variétés anciennes, belles à regarder comme à manger.

La deuxième année, il est devenu nécessaire de semer du blé pour avoir de la farine destinée à la consommation familiale. Le blé semé, cueilli à la main et moulu sur pierre a eu un rendement très intéressant, à tel point que nous avons décidé d'étendre la culture pour les deux prochaines années.

Pour l'avenir, Alessandra envisage d'insérer des ruches pour pratiquer l'apiculture biodynamique, en exploitant le territoire de la ferme avec son lac comme source d'eau et en mettant à disposition des abeilles plantes et fleurs aromatiques. Alessandra a déjà deux certificats d'apiculteur, il s'agit maintenant de passer à la pratique.

En apiculture biodynamique, les abeilles ne se nourrissent pas de sucre, mais des stocks abondants de miel sont laissés pour l'hiver, au détriment d'un rendement inférieur. Les reines ne sont ni tuées ni changées, l'essaimage est encouragé, sans utiliser le limiteur de reine pour bloquer la couvée. Les feuilles de cire pré-imprimées ne sont pas utilisées dans les cadres, car avec la production de cire, les abeilles guérissent et se renforcent. L'idée est donc de produire un miel respectueux de l'organisme de la ruche.

En plus de servir les abeilles, les plantes aromatiques seront cultivées pour l'huile essentielle, alors que dans le même domaine on pense également produire du safran biodynamique. Les fraises biodynamiques seront plutôt produites dans des boîtes à humus

La grange incluse dans la ferme abritera deux vaches et deux veaux, qui disposera d'un pâturage à proximité, tandis que dans le bois clôturé, il y aura de la place pour la volaille pour les œufs et la viande. Pour les poules, l'idée est celle d'un projet d'oeufs dans les bois.

Une petite serre permettra la production de plants de légumes, ainsi que de soutenir la culture biodynamique des légumes, ce qui favorise des variétés particulières.

Tout ce projet est en cours de développement, au moment où Alessandra propose à la vente sa farine et ses pommes de terre moulues sur pierre, si tout se passe bien une étape à la fois ce projet prendra forme, nous ne pouvons donc que vous souhaiter le meilleur.


Vidéo: La biodynamie appliquée à nos vignes (Octobre 2021).