Intéressant

L'irrigation des escargots


Pour la bonne reproduction des escargots, il y a deux choses d'une importance décisive: la présence d'eau et le sol. Avant de démarrer une compagnie d'hélicoptères, ces deux éléments doivent être vérifiés.

Sur le sol où placer l'enceinte, les escargots n'ont pas beaucoup de prétentions: le meilleur sol est celui avec un mélange mélangé, drainant et capable de retenir l'humidité, cependant pratiquement tout type de fond peut être bon, à condition qu'il ne soit pas trop caillouteux et qu'il ne forme pas de stagnations. Juste pour éviter l'eau de pluie persistante, une légère pente peut être optimale.

La disponibilité de l'eau, en revanche, est cruciale pour permettre l'irrigation des escargots, qui ont un besoin constant d'humidité. Dans l'enceinte, il est donc indispensable de penser à un système d'irrigation.

Fournir la bonne irrigation est un soin important que le producteur doit avoir pour assurer le bien-être des escargots et de la végétation dans les enclos. Pour cela, nous allons approfondir le meilleur moment pour irriguer et la quantité d'eau que nous devons fournir.

Combien et quand arroser les clôtures

Pendant la saison estivale, les clôtures doivent être mouillées quotidiennement, avec des fréquences et des quantités variant selon le climat. Cela va d'environ 10 minutes d'arrosage à 30 ou 40 minutes par jour pour chaque clôture. La durée varie notamment en fonction des températures diurnes estivales, si elles étaient plus ou moins torrides.

L'irrigation des clôtures doit toujours avoir lieu après le coucher du soleil, car la vie sociale des escargots se déroule principalement la nuit. La bonne humidité contribue au bien-être des escargots et à celui de la végétation à l'intérieur de l'enclos, c'est un facteur très important dans l'élevage de ces mollusques. Pendant la journée, les gastéropodes s'abritent sous les feuilles des plantes, si nous allumions le système d'irrigation, ils pourraient s'éteindre, au risque d'être brûlés par le soleil. De plus, les rayons du soleil se réfractant sur les gouttes d'eau pourraient également endommager la végétation.

Une bonne règle qui nous permet de comprendre si nous avons suffisamment mouillé notre enclos à escargots est de vérifier l'état du sol le lendemain matin: il doit rester modérément humide, sans être trop sec ou trop humide.

Comment faire un système d'irrigation pour l'héliciculture

Chaque clôture doit avoir un système d'irrigation autonome. L'expérience a montré qu'il est préférable de fabriquer une installation avec un tuyau en polyéthylène surélevé, équipé de micro-nébuliseurs associés, qui doivent être placés à une distance d'environ un mètre et demi l'un de l'autre. Le système surélevé empêche le tube de se remplir fréquemment d'escargots: si le système était accessible, les tubes seraient facilement obstrués par les gastéropodes, attirés par l'humidité.

Un bon système d'irrigation doit pouvoir irriguer uniquement le périmètre interne de l'enceinte, en essayant ainsi de ne pas laisser l'eau s'écouler hors des espaces ensemencés. L'extérieur des fosses doit rester le plus sec possible, afin de décourager les escargots de sortir. Les escargots sont toujours à la recherche d'environnements humides, donc s'ils sortent, ils trouvent un sol sec, ils seront tentés de revenir. Un extérieur propre et un intérieur humide sont les meilleures méthodes préventives pour éviter les fuites. Les escargots ont l'instinct d'explorer, même avec des clôtures correctement construites, certains escargots peuvent encore s'échapper. Pour éviter cela, il faut s'assurer que les mollusques ont tout ce dont ils ont besoin dans l'enclos: les escargots ne doivent pas manquer d'eau, de plantes cultivées et de nourriture.

Autres soins en héliciculture

En plus d'irriguer les clôtures, l'héliculteur doit prévoir l'alimentation des spécimens, nous en avons parlé dans l'article dédié à l'alimentation des escargots. Il n'y a pas d'autres traitements particuliers à effectuer quotidiennement, mais il existe des mesures cycliques qui servent à toujours garantir un excellent environnement sanitaire. Voyons ci-dessous les principales tâches d'un bon éleveur d'escargots.

  • Retirer tout complément alimentaire non complètement consommé, pour éviter la fermentation de celui-ci, cause de prolifération de bactéries; il est bon de le faire tous les deux jours environ.
  • Tondre périodiquement la végétation à l'intérieur de l'enceinte, pour éviter qu'elle ne pousse provoquant la mort de la plante, tâche à effectuer toutes les deux ou trois semaines. Sur la base du succès avéré de la «méthode d'élevage Cantoni» (développée par la ferme La Snaaca di Ambra Cantoni), la betterave semée à l'intérieur doit durer deux saisons et il est donc important de contribuer à sa santé, étant une plante bisannuelle.
  • Vérifier qu'il n'y a pas de présence significative de prédateurs à l'intérieur de l'enceinte (souris, lézards, staphyllins). Puisqu'il s'agit de fermes à la campagne, on trouvera toujours des sujets prédisposés à la prédation tout au long de la parcelle, c'est une chose naturelle qui fait partie de la chaîne alimentaire. L'important est qu'aucune colonie de prédateurs ne soit créée à l'intérieur des fosses. Une prévention importante qui limite grandement l'entrée de ces ennemis d'escargots est la clôture périphérique en tôle (comme expliqué dans l'article sur les clôtures du système d'hélicoptère).

L'héliciculture est un métier en contact étroit avec la nature, c'est pourquoi les passionnés peuvent y trouver l'un des plus beaux métiers du monde. Bien sûr, il est juste de considérer que comme tout travail agricole, il faut se retrousser les manches et travailler dur pour obtenir le bon revenu. Un engagement constant est également nécessaire, composé d'attentions quotidiennes telles que l'alimentation, le nettoyage et le bain des escargots.

Article rédigé par Matteo Cereda avec la contribution technique de Ambra Cantoni, par La Lumaca, experte en héliciculture.


Vidéo: Alimentation des escargots Résumé (Juin 2021).