Information

Maladies des poiriers et des pommiers


Le pommier et le poirier appartiennent à la famille des rosacées comme les autres arbres fruitiers et font partie du sous-groupe des fruits à pépins. Les deux espèces peuvent être cultivées selon les principes et techniques de l'agriculture biologique dans tous les domaines: gestion des sols, taille, fertilisation et même défense contre les maladies et les parasites.

Pour ce dernier aspect, il est important d'agir rapidement et de mettre en œuvre toutes les mesures préventives contre les pathologies des vergers. Pour cela, il faut savoir reconnaître les problèmes éventuels de l'arbre, examinons donc les maladies qui peuvent affecter les pommiers et les poiriers.

Principales maladies affectant les pommiers et les poiriers

Gale.La gale est une maladie cryptogamique (ou fongique) qui affecte à la fois les pommiers et les poiriers et se manifeste au cours de la saison par des taches brunâtres arrondies, aux contours bien définis. Ces taches sont visibles à la fois sur les feuilles et sur les fruits. Des attaques sévères, non prises à temps, peuvent entraîner une défoliation précoce des plantes.

Oïdium ou plaie blanche. Maladie très courante chez de nombreux arbres fruitiers, horticoles et ornementaux (voir, par exemple, l'oïdium sur les courgettes), elle est causée par diverses espèces de champignons qui, au printemps-été, forment des taches poussiéreuses blanc-gris sur les organes atteints. Sur les fruits, ils provoquent une déformation et un roussissement à la surface.

Feu bactérien. C'est une maladie qui s'est propagée depuis la fin des années 1990 et est causée par la bactérie Erwinia amilovora, qui attaque les pommiers et les poiriers, mais aussi des espèces ornementales comme l'aubépine. Les symptômes consistent en un flétrissement et un séchage des bourgeons, des fleurs, des fruits et des feuilles et un exsudat bactérien typique. Le nom de la maladie est lié à l'apparence de la plante, qui semble avoir été brûlée par un feu qui a éclaté à côté. La bactérie est favorisée par la présence de cancers sur le tronc ou les branches, où elle peut hiverner. Les fleurs et les blessures dues à la grêle sont les points de pénétration privilégiés à partir desquels elle se propage et se multiplie, colonisant les vaisseaux de la plante.

Tache brune ou alternariose.Le champignon responsable de cette maladie provoque des taches circulaires nécrotiques, souvent entourées d'un halo rougeâtre. Le poirier est frappant, en particulier les variétés Conference et Abate Fetel, et est favorisé par des conditions environnementales chaudes-humides, avec l'optimum entre 21 et 23 ° C.

Prévenir les maladies

En agriculture biologique, le point de départ fondamental pour minimiser l'apparition de maladies est le choix de variétés résistantes ou du moins tolérantes. C'est généralement une caractéristique des anciennes variétés traditionnelles, en partie abandonnées il y a des décennies pour des raisons commerciales et de production. Heureusement, il existe des pépiniéristes spécialisés dans les fruits anciens qui les reproduisent et les mettent à disposition pour la culture biologique.

Les autres facteurs préventifs à ne pas négliger sont:

  • Une bonne aération du feuillage, grâce à une taille adaptée.
  • Nutrition adéquate des plantes, sans excès d'azote. Des précautions doivent également être prises avec les doses d'engrais organiques tels que le fumier en granulés et le fumier.
  • L'élimination rapide de toutes les parties de la plante touchées par l'adversité, pour empêcher les spores fongiques ou les bactéries de se propager sur les plantes saines. Après la chute des feuilles à l'automne, il est nécessaire d'enlever les feuilles tombées des plantes malades, pour empêcher les spores des champignons d'hiverner sur le sol et au printemps de se propager à nouveau. Dans les cas graves d'incendie, il est conseillé d'éradiquer la plante entière et de la brûler.
  • Préparation de certains macérats qui stimulent les capacités de défense naturelles des plantes. Parmi ceux-ci, nous recommandons le macérat de prêle et la décoction d'ail et d'oignon à vaporiser sur les cheveux.

Contenir les maladies avec des remèdes biologiques

Pour l'agriculture biologique professionnelle, mais aussi pour ceux qui cultivent des pommiers et des poiriers en privé, il existe des produits sur le marché qui sont autorisés par la réglementation biologique. Cependant, l'idéal serait de limiter leur utilisation après avoir d'abord travaillé sur la prévention en amont.
Contre la gale la polysulfure de calcium, qui a également un effet sur l'oïdium et les cochenilles. Il est également bon pour une utilisation hivernale, sur les formes d'hivernage du champignon pathogène.

Sinon pour la tavelure et la tache brune, il existe des produits à base de cuivre, comme le classique Mélange bordelais, qui bloque le développement de la maladie et doit être utilisé à titre préventif ou après toute pluie persistante. Cependant, les traitements à base de cuivre ne doivent pas être dépassés, car ce métal s'accumule dans le sol et peut à long terme diminuer l'activité des vers de terre.

L'oïdium contraste depuis longtemps avec les produits à base de soufre, dont il existe de nombreuses formulations commerciales (liquide, poudre, etc.). Cependant, le soufre ne peut pas être utilisé à basse température (généralement en dessous de 10 ° C), et au-dessus de 30-32 ° C, il est phytotoxique, ce qui signifie qu'il brûle les plantes.

Nous pouvons alors utiliser le bicarbonate de potassium qui, contrairement au soufre, peut également être utilisé près de la récolte. Même le bicarbonate de sodium, ce qui est utilisé dans la cuisine, a une certaine efficacité.

Défendre les pommiers et les poiriers avec des méthodes et des produits issus de l'agriculture biologique est possible car il existe heureusement un large choix de solutions préventives et curatives. L'important est un suivi régulier du verger, indispensable pour attraper les premiers symptômes à temps et identifier le bon remède. Une autre bonne habitude à adopter est de consulter les bulletins phytopathologiques de la zone dans laquelle vous vous trouvez, dans lesquels des problèmes probables sont signalés.


Vidéo: taille dhiver des pommiers et poiriers (Octobre 2021).