Neuf

Vivre et bien: les plantes comiques noires


Les animaux anthropomorphes sont un classique de la bande dessinée et des dessins animés, il suffit de penser aux célèbres personnages de Disney: nous avons vu des bêtes de toutes sortes vivre des aventures et des gags. Au lieu de cela, il est beaucoup plus rare de rencontrer des plantes qui parlent, comme cela se produit dans Vivi e vegeta, la splendide bande dessinée noire dont je veux vous parler.

Vivi e vegeta est un roman graphique très original, écrit par Francesco Savino et dessiné par Stefano Simeone, qui part de l'idée que les plantes se sont réfugiées dans leur propre monde pour échapper à la cruauté des êtres humains.

Ce n'est pas un dessin animé pour enfants: défini dès la couverture comme un "noir végétarien", il raconte une histoire aux couleurs sombres et pulpeuses, mais aussi pleine d'ironie. Le protagoniste est le cactus Carl, qui arrive dans le quartier des fleurs à la recherche de sa petite amie disparue. Une intrigue passionnante se déroule entre des tournesols tueurs impitoyables, une tulipe toxicomane, une pensée et une serre mystérieuse. Dans l'histoire on rencontre aussi un groupe de légumes combatif, dans le rôle d'une bande de motards sans trop de scrupules.

Carl, le protagoniste des cactus de Vivi et Vegeta.

Une belle bande dessinée noire

La bande dessinée est très bien écrite: comme tout noir qui se respecte, il y a des dialogues incisifs, une intrigue serrée dans laquelle le suspense et les rebondissements ne manquent pas. L'originalité des protagonistes végétaux et les jeux de mots dans l'écriture amusent le lecteur. Rien ne peut être dit sur la finale pour éviter les spoilers, mais cela ne décevra certainement pas les attentes. Les êtres humains planent comme une menace latente, ils sont mentionnés mais restent absents de l'histoire. Notre rapport à la nature aurait pu être un thème majeur mais il aurait été trop évident, il reste en retrait et est encore plus présent de cette manière, il ne manque pas de nous faire réfléchir, même avec l'arme de l'ironie mordante.

Les dessins de Stefano Simeone relèvent la barre et apportent de la valeur ajoutée avec un coup rapide parfaitement fonctionnel à l'histoire et une coloration qui utilise des nuances pour rendre l'atmosphère de l'histoire. Les plantes anthropomorphes sont très bien étudiées, combinant des lignes synthétiques et des détails particuliers qui rendent les espèces végétales de chaque caractère reconnaissables.

Légumes anthropomorphes dans Vivi e Vegeta.

Né en tant que bande dessinée Web primée, Vivi e vegeta est aujourd'hui également disponible en édition imprimée, publiée par Bao Publishing. Le volume se termine par une agréable histoire de Noël dessinée par Nicoletta Baldari, un retour au décor végétal revisité par un tout autre style graphique et narratif.

Commentaire de Matteo Cereda


Vidéo: A LA DECOUVERTE DE CHRISTIANE GBODUI (Juin 2021).