Divers

Fumier granulé: engrais organique


Le fumier en pellets est un engrais organique qui est obtenu à partir du fumier des animaux de l'étable (comme indiqué par le nom), pour lequel on parle de vaches et en général de bovins, de chevaux, parfois même de moutons et de chèvres. Le fumier est humifié, un processus qui le rend prêt à être utilisé comme engrais, puis séché.

Étant sec et granulé, c'est un produit très utile pour le jardin biologique, surtout si vous êtes en ville et que le fumier est difficile à trouver, également excellent pour une utilisation dans le jardin en pot sur le balcon.

En alternative aux petits cylindres à granulés, cet engrais se trouve aussi de la farine, c'est le même produit, il change simplement de forme.

Caractéristiques de cet engrais

Le fumier granulé est l'un des engrais les plus largement utilisés pour le jardin biologique, dérive directement du fumier animal et partage donc de nombreuses caractéristiques par rapport au fumier.

Les effets du fumier:

  • Fertilisation. Le fumier fournit les nutriments nécessaires aux plantes, en particulier les macro éléments (azote, phosphore et potassium).
  • Effet modificatif. Il améliore la structure du sol (le rend plus doux, augmente la capacité du sol à retenir l'humidité). Par conséquent, il facilite la culture du jardin (creusage moins fatigant, arrosage moins fréquent).

Avantages de ce type d'engrais:

  • Le fumier est un engrais organique, il peut être utilisé dans le jardin biologique.
  • S'il est humifié, il peut être utilisé "à la dernière minute" sur la plante sans provoquer de pourriture, il n'a pas besoin d'être retourné des mois auparavant dans le sol.
  • S'il s'agit d'une "libération lente" fertiliser progressivement, réduisant le risque qu'un excès d'engrais endommage la plante en la «brûlant».
  • A un excellent rapport entre l'azote et le carbone (il aide à maintenir un équilibre correct dans le sol, en favorisant les processus de décomposition qui sont positifs pour la fertilité du sol).
  • Être au sec ça sent peu, c'est pratique pour ranger et transporter et se trouve facilement. Pour cette raison, le fumier est un substitut parfait au fumier, en particulier dans les jardins urbains de la ville et dans les jardins en terrasse en pot.
  • C'est tout un engrais complet et ductile, sans études majeures, il peut être bien ou mal utilisé dans toutes les situations. Il se prête au potager (pratiquement pour toutes les cultures), ainsi qu'au jardinage, aux plantes fruitières et aux fleurs.

Inconvénients:

  • Comparé au fumier et au compost, il est définitivement moins d'améliorant du sol, la substance ajoutée est quantitativement moindre, c'est pourquoi si vous souhaitez obtenir un sol riche, mou et bien structuré, le fumier ne remplace pas adéquatement le fumier.
  • Il reste moins dans le sol comparé au fumier et au compost, étant en poudre et séché d'une part, il est immédiatement prêt pour les plantes, d'autre part les pluies emportent plus facilement, en enlevant souvent une partie des nutriments et macro-éléments.

Engrais liquide autoproduit avec du fumier

En plus de répartir les granulés sur le sol, le fumier granulé peut également être utilisé pour préparer un engrais liquide, en faisant macérer un kilo pour 10 litres d'eau. Sous cette forme, il est parfait pour le jardin sur le balcon ou pour toute intervention de fertilisation qui nécessite une absorption rapide par la plante.

Où acheter le fumier

Les sacs de fumier sont sur le marché en palettes ou en poudre, vous pouvez les trouver dans n'importe quelle jardinerie, pépinière ou centre agricole. Vous trouverez sur l'emballage indiqué les macro éléments présents, des données très utiles pour calibrer les quantités.

Toujours sur l'emballage, cherchez la confirmation que l'engrais est autorisé en agriculture biologique, généralement le fumier est un engrais organique qui peut être utilisé, mais mieux vaut vérifier qu'il n'est pas fabriqué avec des activateurs chimiques.

Autres lectures intéressantes:

L'article vous a-t-il été utile? Laissez un commentaire. Vous pouvez raconter votre expérience, laisser un pourboire ou poser une question.

Pour rester en contact, vous pouvez vous abonner à la newsletter ou suivre la page facebook ou instagram.

Matteo Cereda2020-02-14T14: 39: 47 + 01: 00
  1. mario18 août 2015 à 8:29

    Je l'utilise car il est confortable à tenir, je l'étale sur le sol avant de creuser et puis je le jette aussi un peu sur les cultures les plus exigeantes (puis je remonte à la surface avec la houe en enterrant un peu les palettes), puisqu'il est humifié il peut être utilisé toujours. Excellent engrais, les résultats sont visibles!

    • Sortie6 avril 2016 à 9:20

      Mario, puis-je avoir des conseils? passé le sol avec le cultivateur rotatif à la fin de l'hiver e. maintenant je voudrais. transplanter les plants de divers légumes, comment puis-je utiliser le fumier que j'ai acheté mais il n'est pas à libération lente (dans le sens où il suffit d'enfouir)? Est-il trop tard?

      • horticulteur6 avril 2016 à 10:04

        Pour les semis, vous pouvez maintenant le mettre parfaitement s'il s'agit de fumier mûr, l'important est de ne pas utiliser de fumier frais.

  2. Francesco D.17 novembre 2016 à 12:09

    Bonjour, mais en ce qui concerne les quantités de fumier, en restant au sujet des légumes, combien dois-je calculer par hectare?

    • Matteo Cereda17 novembre 2016 à 15:23

      Bonjour Francesco, comme nous l'avons écrit dans l'article sur le marché, il existe différents types de fumier, les quantités dépendent de celui que vous choisissez et il est donc préférable de les demander au fabricant. De plus, il faut savoir ce qui sera cultivé (la laitue est moins exigeante que la pastèque) et dans quelles conditions le sol est (quelle est sa richesse et combien il a été exploité).

  3. Leonard16 décembre 2016 à 17:27

    Bonjour; salut.
    J'ai besoin d'une suggestion concernant la quantité de fumier granulé (sec). J'ai pris un jardin en prêt pour utilisation cet automne et l'ai fertilisé avec du fumier en respectant les doses indiquées sur l'étiquette (1,5-2kg / 10mq), mais les plantes n'ont pas poussé suffisamment, elles sont restées petites et faibles, J'ai pratiquement perdu une saison de temps et d'argent. Je pense que le sol est très fatigué et pauvre en nutriments. Je pense pour la saison prochaine à multiplier les doses pour le rendre fertile, mais de combien? Quel serait le meilleur sans exagérer et endommager les plantes? Pouvez-vous me donner une indication? Je vous remercie beaucoup

    • Matteo Cereda19 décembre 2016 à 14:54

      Si le sol est très pauvre, je recommande de mettre le fumier à la dose recommandée et d'ajouter une bonne quantité d'humus de vers de terre. Avec l'humus, il n'y a aucun risque de surdosage. En revanche, il est impossible de vous donner une indication valable sur le fumier sur palettes sans connaître le type de sol et ce que vous allez y cultiver.

  4. Stephen22 janvier 2018 à 9:37

    Mais comment savoir si le fumier est un produit biologique? ; J'explique: si des médicaments pour animaux sont utilisés dans une étable, voir par exemple les antibiotiques, peut-il être défini comme du fumier organique? Merci.

    • Matteo Cereda22 janvier 2018 à 9:44

      Salut Stefano si vous achetez des granulés, vous pouvez vérifier sur l'emballage qu'il s'agit d'un produit autorisé en agriculture biologique, si vous obtenez le fumier directement de la grange, vous devez savoir comment les animaux sont traités et évaluer.

  5. Giulia16 avril 2018 à 18:49

    Bonjour et félicitations pour ce site très utile et bien fait!
    Je demande des conseils sur la quantité de fumier à utiliser pour les plantes aromatiques en pot. J'en ai déjà planté quelques-uns (sauge, origan, bourrache et menthe) tandis que d'autres sont sur le point de les planter (thym, lavande et fenouil sauvage).
    Merci d'avance!

    • Matteo Cereda16 avril 2018 à 22:23

      Il n'est pas facile de dire de quelle quantité de fumier vous avez besoin, cela dépend de divers facteurs: taille du pot et taille des plantes, type de sol utilisé. Je recommande si vous avez la possibilité d'utiliser de l'humus de vers de terre plutôt que du fumier, à la fois parce qu'il est meilleur comme engrais, et parce qu'une surdose ne crée pas de problèmes.

  6. David19 avril 2018 à 9:09

    Bonjour. Je voulais vous demander si en creusant le jardin, je pouvais mélanger le fumier avec le sol et en quelle quantité. Merci David

    • Matteo Cereda19 avril 2018 à 11:44

      Bonjour Davide, vous pouvez mélanger le fumier, même si vous en avez la possibilité, je recommande d'utiliser du fumier mature, non séché, qui est un meilleur conditionneur de sol. Je vous conseille de garder le fumier dans les 20 cm les plus superficiels du sol, trop profondément il est gaspillé. La quantité de fumier à mettre dépend des caractéristiques du sol et du type de légume que vous souhaitez cultiver. Par exemple, l'ail nécessite peu d'engrais, la citrouille est plus «vorace». En moyenne, je recommande de mettre 1 à 3 kg tous les 10 mètres carrés de potager, si vous optez plutôt pour du vrai fumier il vous en faut 10 fois plus.

  7. vittorio filauro18 septembre 2018 à 12:24

    Je demande le meilleur moment pour mettre le fumier granulé dans le sol. En hiver ou au printemps avant de planter les plants dans le potager. Trouver un meilleur cheval / vache ou des excréments?

    • Matteo Cereda18 septembre 2018 à 15:57

      Salut Vittorio, en ce qui concerne les engrais, il n'y a pas de règles générales, mais je trouve généralement le fumier de cheval meilleur, suivi du fumier mixte et bovin. En règle générale, les granulés doivent toujours être incorporés quelques semaines avant le semis ou le repiquage, mais pas trop tôt, car ils peuvent être partiellement emportés par les pluies, donc en fonction du climat cela varie, dans de nombreux cas, le printemps est meilleur. Dans l'absolu, je pense que le mieux est d'utiliser du vrai fumier, non séché en granulés, pleinement mature, à planter avant l'hiver.

  8. Francesco Correro2 avril 2020 à 15:43

    Bonjour, je voulais savoir si, en mettant 1kg de fumier et 150g de fumier dans 10 litres d'eau et en ajoutant 100g de poudre d'os de seiche, je peux l'utiliser comme solution pour la culture hydroponique. Merci Francesco Correro

    • Matteo Cereda2 avril 2020 à 17:22

      Désolé, je n'ai aucune expérience de la culture hydroponique.

  9. Davide Cometti7 avril 2020 à 9:25

    Oui très utile comme presque tous les articles publiés.
    Merci

  10. Aldo19 avril 2020 à 22:23

    Bonjour, j'ai déjà planté des plants de citrouilles et de tomates. Je voulais demander s'il est possible d'arroser les plants avec une solution à base de 10 litres d'eau et 1 kg de fumier?
    Si oui, les doses sont-elles acceptables?
    Merci

    • Matteo Cereda20 avril 2020 à 16:53

  11. Aldo30 avril 2020 à 12:04

    Bonjour,

    J'ai planté des courgettes et des tomates il y a une vingtaine de jours. Je voulais demander si par précaution il était logique de les défendre en ce moment en utilisant de la bouillie bordelaise ou du vert-de-gris?
    Les plants ne présentent aucun champignon.

    • Matteo Cereda30 avril 2020 à 13:26

      Bonjour Aldo, j'évalue personnellement l'utilisation des traitements en fonction du besoin réel, tout d'abord les conditions climatiques (températures, humidité) et l'état (éventuelles maladies présentes dans le jardin). Le cuivre doit être utilisé le moins possible. Pendant ce temps, vous pouvez faire de la prévention en utilisant des agents revigorants naturels tels que la prêle ou la propolis.

  12. Giuseppe Savorra26 mai 2020 à 18:01

    Demander des conseils n'est pas pratique. J'ai acheté le fumier en granulés, creusé un trou et l'ai mis à l'intérieur, puis je l'ai recouvert de terre et j'ai planté les courgettes, ai-je fait des erreurs? Si vous me le dites immédiatement, remédiez. Merci

    • Matteo Cereda27 mai 2020 à 11:01

      La bonne façon d'utiliser le fumier est de l'étaler sur la surface puis de le biner, si vous mettez beaucoup de fumier dans un trou, vous créez une zone avec une concentration excessive d'engrais. Je ne connais pas la taille, la profondeur et la quantité de pellets mais je dirais que vous n'avez pas fait une chose correcte.

  13. Simone Palmieri30 juin 2020 à 12:11

    Bonjour, merci beaucoup pour l'article et pour le site très utile que j'utilise pratiquement comme manuel depuis un certain temps.
    Je vous écris pour obtenir des conseils si vous avez envie de me les donner.
    J'ai toujours fertilisé avec du compost auto-produit mais cette année je ne pourrai pas produire suffisamment pour la saison automne / hiver. Pour compenser, j'aimerais acheter du fumier organique en granulés humifié à libération lente mais je ne trouve pas de produit qui me satisfasse. Tout d'abord, je me pose une question: le fait qu'il soit granulé implique nécessairement qu'il soit à libération lente (car ce n'est pas de la farine)?
    Ce qui «me fait exploser», c'est le fait que quand je trouve un produit biologique, il n'est pas (certes) humifié, quand il est humifié, il n'est pas à libération lente, s'il est à libération lente, il est un peu déséquilibré en termes de nutriments principaux. Par exemple, je pense que les micro-granulés de Vigorplant (organiques, humifiés et à libération lente) peuvent être un bon achat, mais sur le site Web du fabricant, ils sont classés comme engrais NP: et où puis-je obtenir le K?! (évidemment il y aura un minimum de potassium, mais on ne sait pas combien).
    Bref, j'espère que vous pourrez recommander un produit qui répond à mes besoins et même si vous ne le ferez pas, merci quand même pour le temps que vous m'avez consacré à lire le commentaire et bon potager!

    • Matteo Cereda30 juin 2020 à 12:26

      Bonjour Simone.
      Je ne connais pas le produit de la plante vigoureuse, mais en général le fumier, qui est obtenu à partir des excréments de bovins et de chevaux, est un engrais assez complet et contient du potassium en dose suffisante. Essayez de vérifier en demandant au fabricant. Très étrange qu'ils ne déclarent pas combien. Si vous utilisez un engrais à faible teneur en potassium, vous pouvez l'enrichir avec un engrais potassique, il existe des engrais organiques, mais aussi simplement intégrer avec une aspersion de cendre. Dans tout centre agricole, cependant, vous devriez trouver du fumier organique humifié sous forme de granulés. Alternativement, si vous voulez un produit complet et sûr, je vous suggère de mettre de l'humus de vers de terre, ou 50% de fumier et 50% d'humus.

  14. Andrew4 octobre 2020 à 9:19

    Salut Marco, en faisant un mélange de granulés et de paillis de bois, pourriez-vous obtenir une bonne combinaison ou donnent-ils des problèmes s'ils sont donnés ensemble dans la même période?
    Merci

    • Matteo Cereda5 octobre 2020 à 21:00

      Le paillis et le fumier ne posent aucun problème et il est parfaitement acceptable de les utiliser ensemble. À mon avis, cependant, cela n'a aucun sens de mélanger, il vaut mieux mettre d'abord le fumier, à incorporer dans le sol, puis le paillis au-dessus, sur le toit.

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Découvrez comment vos données sont traitées.


Vidéo: Ferm O Feed produit des engrais organiques (Octobre 2021).